La colocation meublée est-elle vraiment avantageuse (LMNP) ?

La colocation meublée est-elle vraiment avantageuse (LMNP) ?

Pour maximiser ses profits, la solution en vogue consiste à fusionner 2 moyens de locations connues du grand public : la colocation et la location meublée. Cumuler ces 2 particularités permet à certains investisseurs de louer une colocation meublée.

Mais ce moyen de location est-il réellement avantageux ? Présente-t-il des inconvénients ? Nous répondrons à ces questions dans cet article !

 

La colocation meublée ? C’est quoi ?

Comme son nom l’indique; la colocation meublée est le fait de mettre en location un bien meublé à plusieurs colocataires. Les colocataires peuvent être des personnes proches, autant qu’être de parfaits inconnus.

La loi encadre le terme « meublé » à travers le décret publié le 5 août 2015 qui prévoit qu’un logement meublé doit contenir le mobilier nécessaire à la vie courante du locataire.

La colocation meublée convient parfaitement aux investissements dans les grandes villes; car il permet aux personnes de ne pas effectuer de gros déménagements.

Ce moyen de colocation est encadré par la loi et dispose d’une forme de contrat simplifiée.

 

Les avantages de la colocation meublée  

La colocation meublée reprend évidemment de nombreux avantages de la colocation « classique » qui vous ont été présenté dans l’article dédié à la colocation

Il présente donc des avantages économiques évidents; pour les colocataires qui partagent le loyer ainsi que les charges relatives au logement. Pour le propriétaire du logement ce moyen de location permet de maximiser ses profits en louant son bien légèrement au-dessus des prix des marchés et en ayant une garantie de recevoir ses loyers en totalité.

 

Les avantages fiscaux de la colocation meublée (LMNP)

La colocation meublée peut faire l’objet d’une fiscalité spécifique qui est; en réalité avantageuse pour le propriétaire-bailleur.

Les bénéfices d’une colocation meublée sont considérés comme une activité commerciale et doivent donc être déclarés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) contrairement au location vide.

Afin d’obtenir une exoneration d’impôts sur les revenus locatifs il faut respecter plusieurs conditions :

  • Il faut que vous soyez propriétaire-colocataire; donc que vous louiez une chambre de votre habitation.
  • La pièce louée doit être meublée
  • Cette location doit être la résidence principale de vos colocataires. Dans certains cas la résidence temporaire convient si le locataire justifie d’un CDD par exemple.
  • Le loyer appliqué doit respecter les plafonds mis en place par l’administration fiscale. Vous pouvez retrouver ces plafonds sur le site Loi Pinel. Attention ils sont différents dans chaque ville.

 

Le régime d’imposition pour les revenus de colocation meublée

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans le régime d’imposition.

  • Si le propriétaire perçoit moins de 70 000€ HT de loyers il peut bénéficier du régime micro-BIC et donc d’un abattement forfaitaire de 50%. Le régime micro-BIC n’inclut pas la déduction des charges.
  • Si les recettes liées aux loyers représentent moins de 23 000€ par an; on considère alors le propriétaire comme Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) et profite automatiquement du régime micro-BIC.
  • Il est également possible de déclarer en régime réel : vous déclarez l’ensemble de vos revenus et charges. Le solde net est alors imposé au même titre que vos autres revenus et l’imposition dépend aussi de votre taux d’imposition relatif à l’ensemble de vos revenus.

En synthèse; la location meublée reste donc une solution attractive si vous cherchez à investir dans l’immobilier.

Nos conseillers Logifinances sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d’investissement locatif.

 

Pierre
pierre.dehove@logifinances.fr


error: Contenu protégé