Partie 2 : ruée vers la pierre mais à quel taux pour les crédits immobiliers ?

Partie 2 : ruée vers la pierre mais à quel taux pour les crédits immobiliers ?

Suite et fin de la série sur les taux des crédits immobiliers en période de déconfinement.

Les banques et les courtiers en prêts immobilier reprennent leur activité, l’accès au crédit immobilier se durcit

Qui dit reprise des projets immobiliers dit demande de prêts immobiliers. Ainsi, ce sont les banques et les courtiers qui voient arriver les français pour mettre en place leur projet. 

Cependant on assiste à un durcissement des accords de crédits immobiliers de longue durée, la sélectivité des dossiers s’est accrue et les critères d’emprunt se durcissent. Depuis le début d’année les banques sont incitées par les hautes autorités financières à être plus vigilantes. Il est demandé aux emprunteurs d’avoir un apport personnel plus conséquent. Les banques quant à elle doivent éviter d’accorder des crédits immobiliers sur plus de 25 ans et de ne pas dépasser les 33% d’endettement du ménage. Les foyers avec de plus faibles revenues sont donc les plus touchés par ce durcissement d’accès au crédit immobilier. 

La crise sanitaire que le pays vient de subir ne va pas aider à rendre l’accès aux crédits immobilier plus facile. Les banques restent vigilantes au profil des emprunteurs, à leur situation professionnelle, dans un esprit d’anticipation de la crise économique qui se prépare.

 

Les crédits immobiliers vers une hausse des taux d’emprunts  ?

Parallèlement à la demande croissante en biens immobiliers, aucun crédit immobilier de longue durée (20 ans en moyenne) accordé depuis plusieurs mois n’a eu de taux inférieurs à 1%. Les meilleurs taux obtenues pour des crédits immobiliers sont compris entre 1,15 et 1.2 % pour les dossiers les plus solides. La majorité des emprunteurs obtiennent des taux compris entre 1.3% et 1.7%. L’époque des crédits immobiliers avec des taux inférieurs à 1% semble pour le moment révolue. 

Cependant depuis le mois de juin et le déconfinement on assiste à une légère baisse des taux accordés dans le cadre d’un crédit immobilier de longue durée. Mais il ne faut pas s’y méprendre, ces baisses de taux ne sont que la résultante de certaines banques qui réajustent leur barème pour rester compétitives et mieux attirer les acheteurs qui reviennent en force en cette période de déconfinement.

Il faudra donc patienter encore un peu pour s’assurer que cette tendance à la baisse des taux des crédits immobiliers se confirme.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les conditions d’accès aux crédits immobiliers chez Logifinances rendez-vous sur notre page : https://logifinances.fr/pret-immobilier/
Nos courtiers spécialistes en crédits et prêts immobiliers sauront vous accompagner dans vos projets immobiliers.

DELESALLE David
mf@cojt.fr


error: Contenu protégé