Des taux d’intérêts au plus bas !

Meilleur Taux de prêt immobilier

Des taux d’intérêts au plus bas !

Pendant la période de confinement, les banques avaient quasiment toutes relevés leurs taux d’intérêts pour les prêts immobiliers; afin de protéger leurs marges. Depuis la reprise du 11 mai 2020, les taux sont à nouveau en baisse et sont proches des plus bas historiques.

Taux moyens de juillet 2020

En juillet, les banques ont baissé leurs taux dans un contexte toujours soutenu de demande de crédits immobiliers. La durée moyenne des emprunts immobiliers a chuté de 6 mois. Elle est maintenant de 224 mois (18,5 ans), selon l’Observatoire du Crédit Logement. Ceci est dû au durcissement des conditions d’octroi qui a écarté une partie des primo accédants du marché. Les banques demandent plus d’apport pour pouvoir emprunter, ce qui réduit l’accès au marché des durées longues de prêts (25 ans).  Cela au profit des ménages plus aisés qui empruntent sur des durées plus courtes.

Le taux moyen, tous dossiers confondus, est à 1,25% en juillet, contre 1,29% en juin. Mais les disparités selon les profils restent fortes. En fonction de vos revenus et de votre apport, les taux que nous pouvons négocier vont de 0,70%[1] à 1,65%[2]. L’inégalité des conditions de taux s’élargit, en faveur des ménages plus aisés ou déjà propriétaires. Faire appel à l’expertise de votre courtier Logifinances pour négocier votre emprunt est plus que jamais indispensable.

Y-a-t-il un effet COVID-19 sur les crédits ?

Conditions d’apport, conditions de revenus, solidité professionnelles… Oui ! Il y a bien un effet COVID-19 dans la façon dont les banques vont accepter votre dossier ou non.

  • L’apport des frais annexes : Pour pouvoir prétendre faire jouer la concurrence entre les banques, il sera nécessaire d’avoir l’apport des frais annexes. A savoir frais d’acte authentique, frais de garantie, frais de dossier et honoraires du courtier. Pour l’investissement locatif, emprunter à « 110% », c’est-à-dire sans apport, est encore envisageable. En cas de travaux, il faudra apporter au moins 10% du montant !
  • Conditions de revenus : Plus que jamais, les taux d’intérêt sont fonction de vos revenus salariaux. Les écarts de taux entre les meilleurs dossiers et les plus tendus peut être de 1 point !
  • Solidité professionnelle : Si vous êtes indépendant depuis moins de 5 ans, et que votre conjoint ne travaille pas ou est en recherche d’emploi, vous serez davantage considéré comme profil à risque. Un seul conseil dans cette situation : travaillez votre bilan afin qu’il soit en progression, et que vos revenus le soient également. Si vous êtes salariés dans un secteur fortement impacté par la crise de la COVID-19 (et les gilets jaunes avant), alors votre profil est à risque également. Bien entendu, les banques continuent de privilégier les CDI. Si vous êtes en CDD ou en Intérim, il faudra 3 années de contrats de travail sans interruption pour prouver la solidité de votre dossier.

Plus que jamais, faire appel à un intermédiaire pour négocier votre crédit immobilier est nécessaire. Savoir présenter votre dossier, se battre pour obtenir les meilleures conditions, trouver les bons arguments pour le défendre en cas de faiblesse… Les courtiers de Logifinances sont là pour cet accompagnement dans cette période compliquée tant sur le plan économique que bancaire.

 

[1] Taux négocié pour un emprunt de 667 000 € sur 20 ans pour un profil premium; (revenus annuels supérieurs à 100 000 €)

[2] Taux négocié pour un emprunt de 131 000 € sur 20 ans pour un profil aux revenus annuels inférieurs à 35 000 €.

David DELESALLE
david.delesalle@logifinances.fr


error: Contenu protégé