Comment se constituer un apport personnel pour un achat immobilier ?

Comment se constituer un apport personnel pour un achat immobilier ?

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier pour être propriétaire de votre logement ? Un apport personnel de 10% du montant de l’acquisition est souvent recommandé. De plus, cet apport personnel peut être une bonne façon de réduire le prix de votre prêt immobilier.

Découvrez dans cet article comment se constituer un apport personnel et ainsi devenir propriétaire de votre logement.

 

A quoi sert un apport personnel ?

Lors d’une demande de crédit immobilier auprès d’une banque, votre apport personnel vous permettra de bénéficier d’un ou de plusieurs avantages :

  • Tout d’abord, cette participation financière vous permet d’emprunter moins : si vous achetez une maison à 300 000€ et que vous disposez de 50 000€, vous n’aurez que 250 000€ à emprunter.
  • Disposer d’un apport personnel important peut également être un argument parfois décisif en votre faveur pour négocier votre prêt immobilier et obtenir un taux d’intérêt plus favorable.
  • Enfin, emprunter un montant moins important vous permet de réduire la durée de remboursement, ou les mensualités du futur crédit.

Dans tous les cas, un apport personnel confirme à la banque la preuve d’une bonne gestion financière.  Le montant minimal de cet apport pour un prêt immobilier n’est pas fixé par la loi. Mais en général, l’apport minimum recommandé par les banques est de 10 à 20% du montant de l’acquisition.

 

Comment constituer un apport personnel ?

Voici quelques astuces pour vous constituer un apport personnel :

  1. Épargnez un peu tous les mois en mettant en place une épargne automatique par exemple sur un livret A, un livret Jeune, un livret LDDS.
  2. Placez un peu d’argent sur un PEL, Plan Epargne Logement. L’argent déposé sur ce produit bancaire est bloqué pendant 4 ans.
  3. Placez votre épargne salariale et débloquez là pour votre acquisition
  4. Réduisez les dépenses superflues (comparez les abonnements de téléphonie, remboursez vos crédits à la consommation et évitez les facilités de paiements)
  5. Faites le tour des prêts aidés (Prêt Action Logement, PTZ, prêt PAS)…

Un héritage peut être une bonne occasion pour concrétiser un projet immobilier.

Si possible, vous pouvez également demander à des membres de votre famille de vous prêter de l’argent, ou de vous faire une donation. Cette dernière option est d’ailleurs beaucoup plus courante qu’on ne le pense, parents et grands-parents étant souvent prêts à aider leurs enfants.

N’investissez pas tout votre apport personnel dans l’opération. Mieux vaut conserver une épargne de sécurité en cas de pépin financier ou alors pour réaliser des travaux dans votre nouveau logement.

Une règle simple à retenir : Gérer votre budget : Evitez les découverts et les commissions d’intervention. Cela décrédibilise votre dossier de prêt.

 

N’oubliez pas de prendre en compte les frais liés à l’accession à la propriété

Pour estimer votre capacité d’emprunt, vous devrez respecter plusieurs principes. Si la règle des 33% de taux d’endettement par rapport à vos revenus est souvent retenue, elle n’est en réalité qu’une petite partie de la véritable façon de calculer un endettement : Appréciation de la composition de vos revenus, reste à vivre, saut de charge… Les critères sont en réalité nombreux et seul votre courtier en prêt immobilier pourra vous aider à estimer justement votre capacité d’emprunt.

Le taux d’intérêt et le taux de l’assurance devront retenir toute votre attention puisque leur montant se chiffre en milliers d’euros sur la durée totale de l’emprunt immobilier. De même, si vous étiez locataire, le fait de devenir propriétaire va entraîner le paiement de la taxe foncière ! Ne l’oubliez pas dans votre budget mensuel !

Si vous achetez dans une copropriété, n’oubliez pas que les charges de copropriété sont à votre charge. Des montants qui peuvent peser lourd dans votre budget auxquels s’ajoutent les dépenses d’entretien et de consommation d’énergie. D’où l’importance de vous informer sur ces montants lors de vos visites immobilières.

 

Est-il possible d’obtenir un crédit immobilier sans apport ?

Certaines banques acceptent les financements sans apport personnel : c’est le principe d’emprunter 110 % du prix d’achat ! C’est-à-dire que la banque va financer le montant de l’acquisition du bien immobilier ainsi que les frais annexes (frais de notaire, frais de garantie et frais de courtage).

Cependant, il est nécessaire de se renseigner et de contacter un courtier pour être accompagné dans cette démarche puisque toutes les banques ne financent pas sans-apport. Celles qui l’acceptent financent principalement des primo-accédants.

 

Alors, on en parle ? Contactez-nous !

David DELESALLE
david.delesalle@logifinances.fr


error: Contenu protégé