Faut-il avoir peur du prélèvement à la source ?

Faut-il avoir peur du prélèvement à la source ?

La grande interrogation en cette rentrée 2018 concerne 16,34 millions de foyers français ! L’impôt sur le revenu et le basculement au prélèvement à la source au 1er janvier 2019. Je lis ici et là que le pouvoir d’achat immobilier sera affecté par ce prélèvement à la source ; je dis que c’est faux !

La mensualisation, ce n’est pas nouveau !

Prélèvement à la source - Logifinances

Aujourd’hui, prêt de 60% des foyers imposables sont déjà mensualisés. Pour eux, le prélèvement à la source va présenter un petit changement mensuel, car au lieu de payer leur impôt sur 10 mois comme aujourd’hui, le prélèvement à la source se fera sur 12 mois. Le net à payé va donc s’améliorer 10 mois sur les 12… Ce sera d’ailleurs l’occasion de prévoir de placer la différence en épargne pour un futur projet immobilier 😊

Pour les 40% restant, à la vue de mon expérience et de ce que j’observe chez mes clients, la mensualisation ne sera que le transfert d’argent versé mensuellement sur un livret A pour être repris pour payer les impôts en un versement mensuel. Car la plupart des gens s’auto-mensualisent déjà seuls… Cela sera peut-être même salvateur pour tout ceux qui ont du mal à gérer leurs comptes et conserver leur épargne pour les impôts.

Le revenu imposable

La plupart des banques raisonnent aujourd’hui en revenu net imposable et non en revenu net payé. Ceci signifie que le revenu pris en compte est celui AVANT impôt. A ce jour, je ne vois aucune raison pour qu’il y ait un changement sur ce point. Les banques qui prenaient en compte l’impôt continueront de le faire de la même façon. Le calcul du taux d’endettement et du reste à vivre ne va pas changer. L’impôt existe aujourd’hui et existera demain… Sa forme de prélèvement est un point technique et non un changement de reste à vivre.

Un effet psychologique ?

C’est sans doute ce point qui impactera le plus le marché de l’immobilier, au moins les premiers mois de la réforme : L’effet psychologique de la fiche de paie ! En effet, la mensualisation actuelle, prélevée sur le compte bancaire, n’impacte pas la fiche de paie. La façon dont le montant sera affiché sur la fiche de paie, d’un simple point de vus communication, fera toute la différence : Si l’on remet en avant le net imposable, avant le prélèvement, alors l’impact pourrait être moindre.

David DELESALLE
david.delesalle@logifinances.fr


error: Contenu protégé